En corps une fois

Dansons et jouons ensemble l’origine de la Chaîne des Puys – faille de Limagne

Clotilde Amprimoz et Julien Daillère

Une mise en scène et une chorégraphie de Julien Daillère et Clotilde Amprimoz.
Interprétation pour la vidéo tutorielle : Isabelle Franques et Hippolyte Sève.
Spectacle dansé et joué par les habitant.e.s.

Sur une idée du parc des Volcans d’Auvergne de traiter de la thématique Tectonique des plaques- Faille de Limagne-Chaîne des Puys dans le cadre d’un spectacle impliquant les habitants.

Conseiller technique : Simon Stenmans.
Conseiller scientifique : Olivier Merle / LMV – Laboratoire Magmas et Volcans.

Une action du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne dans le cadre de son programme Vagabondages volcaniques.
Une production de la compagnie La TraverScène, en partenariat avec l’association ChoréACtif.
Avec le soutien financier de LEADER Volcans d’Auvergne.
En partenariat avec le Département du Puy-de-Dôme et le réseau des médiathèques de Clermont-Auvergne-Métropole, du territoire Parc et Leader Volcans d’Auvergne.
Avec l’aimable autorisation des propriétaires – ASL puys de la Vache et de la Mey

Mise à jour 09/09/2021 : la représentation du samedi 11 septembre 2021 à 15:00, ne pouvant pas avoir lieu, est remplacée par un atelier :

Le spectacle ne pouvant se dérouler dans les conditions annoncées initialement, pour des raisons indépendantes de notre volonté, celui-ci prendra la forme d’un atelier participatif. Vous aurez la possibilité, si vous le souhaitez, de vous joindre au groupe de danseurs amateurs pour les accompagner dans cette représentation théâtralisée de la formation de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne.

Ce spectacle est une interprétation des phénomènes qui sont à l’origine du patrimoine mondial Unesco – Chaîne des Puys – faille de Limagne. Autour du scénario scientifique relatant la naissance de la Faille de Limagne et de la Chaîne des Puys, le metteur en scène Julien Daillère et la chorégraphe et réalisatrice Clotilde Amprimoz accompagneront une cinquantaine d’habitants dans la création d’un spectacle qui donnera à voir et à entendre cette histoire.

C’est un spectacle qui fait le lien entre le mouvement dansé et les mouvements de la Terre – ceux qui ont créé la Faille de Limagne et la Chaîne des Puys. Ce sera l’occasion d’apprendre l’histoire géologique locale, en l’associant à des mouvements et des émotions. Les participants seront accompagnés par le duo chorégraphe-metteur en scène dans cette création à la fois chorégraphique et théâtrale.

Communiqué de presse téléchargeable ici !

Parc des Volcans, Puy de Dôme, Auvergne
© Parc des Volcans / E. Lancery-Studio des 2 prairies
© Parc des Volcans / V. Tiphine

Mise à jour 09/11/2021 : la représentation du samedi 11 septembre 2021 à 15:00, ne pouvant pas avoir lieu, est remplacée par un atelier :

Le spectacle ne pouvant se dérouler dans les conditions annoncées initialement, pour des raisons indépendantes de notre volonté, celui-ci prendra la forme d’un atelier participatif. Vous aurez la possibilité, si vous le souhaitez, de vous joindre au groupe de danseurs amateurs pour les accompagner dans cette représentation théâtralisée de la formation de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne.

 

https://framaforms.org/inscriptions-au-spectacle-en-corps-une-fois-dansons-lorigine-de-la-chaine-des-puys-faille-de-limagne

À travers ce spectacle, nous souhaitons donner à vivre, à voir et à entendre les mouvements de la Terre à l’origine de la Faille de Limagne et de la Chaîne des Puys. En nous rassemblant à environ 50 personnes réparties dans l’espace selon un quadrillage précis, nous avons la possibilité de donner corps à une forme de modélisation humaine, une reconstitution en 3D, à petite échelle, de ce qui a animé la surface de la Terre pendant 300 millions d’années. Dans la carrière du Puy de la Vache, selon votre position dans l’espace de scène (un quadrillage rectangulaire que nous matérialiserons au sol grâce à des galets blancs), vous incarnerez l’histoire d’un endroit précis du territoire au fil du temps : la terre qui tremble, l’écoulement d’un cours d’eau, le sol qui s’effondre, l’éruption d’un volcan, etc.

Nous commencerons notre récit vers -300 millions d’années (-300 Ma) : une vaste chaîne de montagnes s’est formée sur un territoire plus large encore que la zone où se trouvent aujourd’hui la Limagne et la Chaîne des Puys. Le tout culmine à 4 000 mètres d’altitude. 50 millions d’années plus tard, à force d’érosion, la chaîne a disparu, tout est au niveau de la mer : altitude 0. Le temps passe, c’est une grande pause géologique.

-40 Ma : C’est l’érection de la toute jeune chaîne des Alpes. À sa périphérie, la terre tremble, craque et se fissure. Se forme alors la faille de Limagne, pentée à 60°, le long de laquelle glisse et s’effondre un panneau de l’écorce terrestre : la plaine de Limagne. La faille de Limagne n’est pas encore véritablement visible car la plaine se remplit de sédiments à mesure que le panneau glisse le long de la faille et s’enfonce. Des cours d’eau descendent depuis l’ouest et l’est de la Limagne en apportant ces sédiments qui s’accumulent dans toute la zone. La Limagne devient une vaste plaine marécageuse, la vie qui s’y développe provoque elle aussi un dépôt de sédiments. Le sous-sol continue donc de s’enfoncer, imperceptiblement, tandis que la surface se maintient légèrement au-dessus du niveau de la mer grâce au dépôt continuel de nouveaux sédiments.

-25 Ma : c’est l’arrêt de la descente de la Limagne (fin de l’effondrement) et la sédimentation s’interrompt (on reste proche du niveau de la mer). C’est aussi le début du volcanisme dans le Limagne (jusqu’à -12 Ma) : plusieurs centaines de volcans se forment. Il s’agit surtout de maars nés de la rencontre, sous la surface de la Terre, du magma avec une nappe phréatique prise dans la roche : l’eau monte en température et est vaporisée, la pression augmente et c’est l’explosion. Le cratère en cuvette donnera parfois un lac. La plupart des maars ont ensuite été invisibilisés par érosion ou remplissage sédimentaire. Les autres volcans sont des cônes stromboliens avec des éruptions brèves, de quelques semaines, un magma fluide qui jaillit et retombe en scories et en cendres pour former un cône autour d’un conduit.

De -12 à -5,5 Ma : période tranquille, rien de bien extraordinaire.

De -5,5 à -3 Ma : une nouvelle phase de volcanisme, avec des éruptions à l’ouest, provoque l’arrivée de coulées de lave jusque sur les sédiments de la plaine de Limagne. Là où la lave recouvre les sédiments ou les volcans, ceux-ci seront protégés de l’érosion qui interviendra plus tard, sculptant alors le paysage par l’évacuation des sédiments (nous avons l’exemple de la montagne de la Serre où la coulée de lave sur la plaine a protégé des restes sédimentaires de formes de vie aquatique de la période précédente).

De -3 à -2 Ma : le socle entier, comprenant tout le territoire qui nous intéresse, se soulève d’environ 1 000 mètres, ce qui est plutôt rapide géologiquement parlant ! En parallèle, le volcanisme se poursuit ponctuellement. Les pentes accélèrent la vitesse des cours d’eau, l’Allier fait et défait son lit en se déplaçant : un processus d’érosion intense au niveau de la Limagne accompagne le soulèvement global. En emportant les sédiments, cette érosion laisse apparaître la faille de la Limagne avec sa pente à 60°, telle que nous la voyons actuellement. Les coulées de laves, arrivées précédemment dans la Limagne, ne craignent pas l’érosion et surplombent le territoire : c’est un relief inversé, apparu par creusement autour.

De – 95 000 à – 8 400 ans : c’est la naissance de la Chaîne des Puys. Les quelques 80 puys que compte cet alignement volcanique s’étalent sur près de 32 kilomètres de long et 4 km de large, tout au long d’une fissure parallèle à la faille. Les puys sont de 3 formes différentes : plus de la moitié sont des cônes. Environ un quart sont des maars. Le reste, environ 10%, est composé de dômes qui se sont formés plus tardivement, en même temps que les derniers cônes et maars. La lave d’un dôme est visqueuse, elle s’accumule sous la surface pendant plusieurs années et pousse jusqu’à former le dôme en question qui finit par exploser si la pression des gaz et du magma est trop forte. Le Puy de Dôme date de -11 000 ans. C’est un dôme qui n’a pas explosé.

Voilà l’histoire qui a inspiré la partition chorégraphique et théâtrale que nous vous proposons d’incarner en mouvements et en sons… et aussi en émotions ! Les comédiens et comédiennes peuvent s’inspirer des phénomènes naturels pour jouer l’émotion d’un personnage. C’est notamment une piste de travail proposée par Jacques Lecoq et à partir de laquelle nous pouvons tenter de trouver la tristesse dans l’écoulement d’un cours d’eau, la colère dans une éruption volcanique, la joie dans le jaillissement d’une source d’eau chaude, etc. Inversement, à partir des phénomènes géologiques qui ont eu lieu, nous avons imaginé le parcours émotionnel de la Terre au niveau de la Faille de Limagne et de la Chaîne des Puys : la douleur, la colère, le soulagement, la joie… Au-delà de l’imaginaire, c’est aussi une manière de mieux mémoriser l’histoire de notre territoire et nous espérons vivement que vous aurez plaisir à faire ce cheminement avec nous !

Texte rédigé par Julien Daillère et Clotilde Amprimoz grâce aux conseils scientifiques d’Olivier Merle / LMV – Laboratoire Magmas et Volcans.

  • lors de votre inscription : vous recevez par mail un guide et une vidéo avec des indications chorégraphiques.
  • entre le 04 et le 10 septembre 2021 : vous participez si vous le souhaitez à une répétition (facultative) en plein air à Clermont-Ferrand (lieu à déterminer).
  • le samedi 11 septembre toute la journée au Puy de la Vache (de 10h30 à 17h) : vous participez à une répétition générale ainsi qu’à la représentation publique.
  • tout au long du temps de répétition ainsi que lors de la représentation, vous continuerez d’être guidés à distance, aux moments clés, selon une gestuelle convenue d’avance.